PROFESSEURS | CONCOURS | MASTERCLASSES | FONDATIONS
Frédérique Lehembre-Aronica
1992 - 1999
Jean-Guihen Queyras
2006 - 2010
Christophe Coin
2012 - 2014
The CSS Ninja
Marcel Bardon
1999 - 2006
The CSS Ninja
Troels Svane
2010 - 2014

Conservatoire de Laon (1992-1999)
Frédérique LEHEMBRE-ARONICA

« Charles-Antoine fait partie de ces élèves qui ont beaucoup marqué la jeune enseignante que j'étais lorsqu'il est arrivé dans ma classe, de ceux avec lesquels une connivence particulière s'installe car la passion de la musique et du violoncelle est commune !
Très vite, une superbe énergie et une expressivité musicale impressionnante pour un enfant de son âge se manifestent. Comme les autres, je l'accompagne de mon mieux pour permettre à ce beau potentiel de s'exprimer et s'épanouir... Je disais toujours : « il faut qu'il soit heureux de jouer et que tout soit prêt s'il décide de devenir violoncelliste ». Je savais qu'il deviendrait un violoncelliste magnifique ! »
Frédérique Lehembre-Aronica

Un coup d’œil. Un coup de foudre. Un coup de tête. Et une vocation naît. La rencontre du jeune Charles-Antoine Duflot avec le violoncelle est certes le fruit du hasard mais elle semble aussi révéler la détermination déjà affirmée et presque mystérieuse d’un enfant.
Alors qu’il n’a que six ans, on l’amène dans un conservatoire afin de découvrir différents instruments dans le cadre d'un éveil à la musique. Le violoncelle est le premier instrument qu'il découvre et il sera le dernier ! Plus question pour lui d'en essayer d'autres : du haut de ses 6 ans, sa décision est désormais prise. Il sera violoncelliste.
Cette décision, telle une réelle vocation, l'a toujours accompagnée depuis sans qu'il n'ait jamais à regretter ce coup de cœur d'enfant.
Son professeur Frédérique Lehembre-Aronica guide ses premiers pas et insiste dès le début sur l'importance de la qualité du son, ce qui évite d'infliger aux oreilles environnantes des débuts souvent ingrats... Elle le pousse aussi à se servir de l'étendue de la palette sonore de son instrument et de rechercher en permanence cette identité de timbre. Tous ses conseils l’habitent encore aujourd’hui. A ces années d’apprentissage à son contact, s’ajoutent d’autres expériences musicales que multiplie le jeune Charles-Antoine telles que la musique d'ensemble, les ensembles de violoncelles, le chant choral, et les stages d'été. Ces premières années constituent pour lui un éveil musical déterminant, une solide fondation du musicien qu'il est aujourd'hui.

« Peut-t-on, dès l’âge de six ans prendre conscience du poids que peuvent avoir certaines décisions, et dont les répercussions se prolongent sur une vie entière ?...
Dès mes premières semaines d’apprentissage, au cours desquelles naquît une réelle complicité avec mon violoncelle, j’ai très vite compris - du haut de mes six ans - que le violoncelle serait ma vie. Bien évidemment, ce n’est pas à cet âge que l’on saisit tous les enjeux et les conséquences d’une telle décision. Le métier de musicien tel qu’il apparaît à un jeune garçon plein de rêves pour son avenir est sensiblement différent de celui que l’on connaît à l’âge adulte - fait aussi de contraintes, de difficultés et parfois même de doutes. Si beaucoup d’enfants en jeune âge rêvent de grands destins, j’ai n’ai jamais eu à me poser la question de mon avenir. S’il m’a semblé d’abord impensable de m’ouvrir à cet appel - serais-je réellement pris au sérieux ? - ma chance a été d’avoir des parents compréhensifs et ouverts à une telle folie. »


______________________________________________________________________________

Titulaire du Certificat d’ Aptitude de violoncelle, Frédérique Aronica-Lehembre aime partager son temps entre l’enseignement, au Conservatoire de Laon depuis 1990, la musique de chambre, l’orchestre, et se passionne pour le violoncelle baroque, en se formant récemment au Conservatoire Royal de Bruxelles. Elle joue notamment au sein du quatuor de violoncelles Cellissime et de l'orchestre de l’Opéra de Reims. Très intéressée également par les musiques nouvelles, elle rejoint en 2010 l’ensemble de violoncelles Nomos, qui se consacre au répertoire contemporain.






Staatliche Hochschule für Musik und Darstellende Kunst Stuttgart (2006-2010)
www.mh-stuttgart.de
Prof. Jean-Guihen QUEYRAS
www.jeanguihenqueyras.com
Master of Music - Note 1,0 avec les félicitations du Jury (2010)

„Charles-Antoine est un violoncelliste d’une expressivité profonde et d’un intense dévouement à faire de la musique. Musicien très doué et particulièrement original, il réfléchit intensément au sens des œuvres qu’il interprète, dans lesquelles il ne laisse aucune note au hasard.
Qu’il s’agisse des suites pour violoncelle seul de Johann Sebastian Bach, du répertoire contemporain ou romantique, j’ai toujours pu constater au cours de chaque enseignement que Charles-Antoine étudiait ses œuvres avec cœur et esprit.
J’ai ainsi pu suivre l'évolution quotidienne de son jeu pendant quatre ans, et il ne fait aucun doute que sa persévérance assidue au perfectionnement de sa technique instrumentale l’amènera à devenir un acteur important du monde musical de sa génération.“
Jean-Guihen Queyras

Partir de Paris pour l’Allemagne est le résultat d’un réel choix, mais aussi le fruit d’une rencontre inattendue. C’est un simple concert - inoubliable intégrale des 6 Suites de Johann-Sebastian Bach - donné par Jean-Guihen Queyras à la Cité de la Musique de Paris qui changera irrémédiablement l’aiguillage d’une voie parisienne pourtant toute tracée. Si certains étudiants choisissent en premier lieu leur Conservatoire, Charles-Antoine Duflot répond à cette rencontre avec cet immense musicien, par ailleurs passionnant professeur.

L’important n’est pas d’imposer une décision musicale, mais faire comprendre les raisons de son cheminement. L’enseignement de Jean-Guihen Queyras s’apparente à une recherche commune d’une interprétation pleinement examinée. Bien loin d’un cours magistral, il rapproche bien souvent sa chaise de celle de l’élève et recherche sur un niveau d’égalité la meilleure issue pour retranscrire au plus près les intentions d’un compositeur, tout en conservant l’originalité et l’instinct musical propre à chaque sensibilité.

Charles-Antoine Duflot rencontre également quelques grands professeurs de cette université qui l’auront également fortement influencé: Peter Buck (Melos Quartett), Conradin Brotbek, Vogler-Quartett, Norbert Kaiser, Kirill Gerstein ...

« Si j’ai pu mesurer tout au long de ces 4 années la chance qu’il m’a été donné de recevoir les enseignements d’un violoncelliste qui respire autant la Musique, je reste aujourd’hui extrêmement influencé par son approche à la fois spontanée, presque instinctive mais aussi profondément réfléchie de la musique. Jean-Guihen Queyras a su éveiller en moi un intérêt certain pour de nombreux nouveaux horizons, tant vers la musique baroque que contemporaine, me transmettant ainsi cette curiosité et ouverture musicale qui le caractérisent. »





Schola Cantorum Basiliensis - Basel 2012-2014
www.scb-basel.ch
Prof. Christophe COIN


C’est en intégrant en 2012 la classe de Christophe Coin - un des violoncellistes et interprètes baroques le plus mondialement salué - qu’est donné à Charles-Antoine Duflot l’opportunité d’intensifier son approche du violoncelle baroque à la Schola Cantorum de Bâle. Initiée au cours d’une rencontre marquante avec Anner Bylsma, encouragée par Jean-Guihen Queyras, ainsi que l’acquisition d’un violoncelle piccolo à cinq cordes, cette recherche prend désormais tout son sens lorsqu’il s’agit d’étudier auprès d’un tel maître. L’étude de la sixième Suite pour violoncelle seule de Johann Sebastian Bach représente l’une des quêtes principale de ce travail commun. 

"Bien que l’univers du violoncelle baroque soit en apparence si éloigné des caractéristiques du violoncelle "moderne" que nous connaissons désormais, il est stupéfiant de constater l’existence certaine de vases communicants. S’il fût à une époque pertinent de dissocier à tout prix musique et instrument baroque de toutes autres époques plus contemporaines, leur complémentarité me semble aujourd’hui indéniable. Les enseignements reçus à Bâle sont en ce sens d’autant plus précieux qu’ils font non-seulement évoluer les connaissances du jeu et de l’interprétation sur instrument baroque, mais influencent également dans sa globalité le violoncelliste que je suis.


______________________________________________________________________________

Né à Caen en 1958, Christophe Coin est obtient son 1er prix de violoncelle au CNSM de Paris en 1974 dans la classe d'André Navarra et se perfectionne avec Nikolaus Harnoncourt à Vienne et Jordi Savall à la Schola Cantorum de Bâle.
En 1984, il fonde le Quatuor Mosaïques, s'engageant sur la totalité de l'œuvre de chambre de Haydn, Mozart, Schubert et Beethoven. En 1991, il prend la direction de l'Ensemble Baroque de Limoges avec lequel il explore les musiques des XVIIe et XVIIIe siècles.
Ses disques sont régulièrement couronnés. Il reçoit deux Gramophone Awards avec le Quatuor Mosaïques et est également récompensé par les Victoires de la Musique avec l’Ensemble Baroque de Limoges pour le cycle des Cantates de Bach avec violoncelle piccolo. Il a à son actif plus de 60 références discographiques dans différents labels.
Christophe Coin est chargé des cours de violoncelle baroque et de viole de gambe au CNSM de Paris et à la Schola Cantorum de Bâle. Il est membre du Comité scientifique du Musée de la Musique/Cité de la Musique, membre du conseil d’administration de l’Université de Limoges et Président de la Société française de viole de gambe.





CNR de Paris (1999-2006)
Marcel Bardon


Diplôme de Fin d’Etudes 2003
Premier Prix de cycle supérieur mit Auszeichnung 2005

"Dans ma longue carrière de professeur de violoncelle, Charles Antoine tient une place remplie de bons souvenirs. Doté d’une très belle personnalité musicale avec un grand sens du travail instrumental accompli, sa bonne humeur et son dynamisme communicatif apporte à ceux qui l'entourent une joie de vivre la musique dans le meilleur sens du terme." Marcel Bardon.

C'est par l'intermédiaire d'Alain Meunier, professeur de Musique de Chambre au Conservatoire National Supérieur de Musique, que Charles-Antoine rencontre Marcel Bardon, professeur de violoncelle au Conservatoire National de Région de Paris. Il intègre alors sa classe et suivra son enseignement pendant sept ans.

A ses côtés, Charles-Antoine construit et solidifie son jeu, tout en découvrant peu à peu l'étendue du répertoire de son instrument. Il y développe rigueur et assiduité, deux qualités essentielles à l'apprentissage du violoncelle.

Durant ces années au CNR, il a aussi la chance de rencontrer Marie-France Giret qui lui fera découvrir quelques-unes des plus belles œuvres de musique de chambre. Son sens de la pédagogie, son engagement, son enthousiasme et surtout sa musicalité inoubliable l’inspireront tout au long de ces années parisiennes.
  Enfin il reçoit l'enseignement de quelques grands noms de la musique de chambre, tels que Luc-Marie Aguerra et Miguel da Silva, membres du quatuor Ysaye, mais aussi Eric le Sage et Paul Meyer.

"Marcel Bardon a été pour moi bien plus qu'un simple professeur. S'il a su parfaitement remplir son rôle de formateur, l’affection et l’engagement passionné qu’il a su témoigner à l'ensemble de sa classe révèle un professeur en tout point exceptionnel. Soutien infaillible et inconditionnel, ce pédagogue généreux et ambitieux me laissera une trace indélébile, tant musicalement qu’humainement"


_______________________________________________________________________________

Né à Angers en 1946, il y commence l’étude du violoncelle au Conservatoire dès 1956. Il entre en 1962 au Conservatoire National Supérieur de Paris, dans la classe de André Navarra, où il obtient un Premier Prix de Violoncelle en 1966 ainsi qu’en Musique de Chambre dans la classe de Jean Hubeau.
Attiré par l’enseignement depuis 1967, successivement aux Conservatoires d’Aix en Provence, Angers, et depuis 1978 au Conservatoire Supérieur de Paris - C.R.R., un bon nombre de violoncellistes français et étrangers faisant une belle carrière auront suivi son enseignement durant plusieurs années.
Directeur artistique de l’Académie musicale internationale France-Corée du Sud à Fontenay le Comte, il est régulièrement invité à donner des concerts et des Masterclasses en Corée du Sud.
Marcel Bardon joue avec beaucoup d'orchestres nationaux et internationaux : l’Ensemble Orchestral de Paris, l’Orchestre de Pays de Loire, Sinfonietta de Varsovie, Haarlem, Orchestre de Chambre de Transylvanie, Baden Baden, Elkart (U.S.A.). Il enregistre plusieurs disques, récemment l’intégrale des sonates de J. Brahms avec Alain Jacquon ainsi que deux DVD dans le cadre du festival du Marais Chrétien de Paris.
Dédicataire de plusieurs oeuvres contemporaines, il joue sous la direction de grands chefs d’orchestre : Pierre Dervaux, Armin Jordan, John Nelson,... ; et a pour partenaire de musique de chambre Pierre Amoyal, Jean Pierre Wallez, François-René Duchâble, Gabriel Tacchino, Alain Jacquon, Nancy Allen, Pedro Ibanez ... Très proche du grand compositeur français Jean Louis Florentz, il travaillera beaucoup sur les oeuvres écrites par celui-ci pour le violoncelle.






Musikhochschule Lübeck (2010-2014)
www.mh-luebeck.de
Prof. Troels SVANE
www.cellist.de
Master of Education (2012) - Note 1,0
Classe Soliste (2014) - Note 1,0


« Charles-Antoine est un violoncelliste extrêmement doué, qui se distingue par des capacités techniques extraordinaires, mais aussi une expressivité sonore et un instinct musical inné. Ces aptitudes instrumentales lui ont permis de se construire un répertoire vaste et varié.
Charles-Antoine est un musicien dévoué et sérieux, qui fait preuve d’une habilité rare à atteindre son public lors de concerts, notamment au travers d’une présence et d’une intensité musicale particulièrement remarquable. »
Troels Svane

Si quitter Stuttgart et un professeur tel que Jean-Guihen Queyras fût une décision difficile, la Musikhochschule de Lübeck s’est très vite révélée être une terre d'accueil particulièrement propice à l’épanouissement artistique de Charles-Antoine Duflot.
La décision d’un travail commun avec le violoncelliste danois Troels Svane résulte d’un vrai choix, après avoir reçu auparavant ses enseignements lors de plusieurs académies. Il est un véritable puits de science, une bible ouverte pouvant pour chaque phrase musicale exposer différentes possibilités d'interprétations provenant de multiples sources, tout en laissant la responsabilité d’une décision finale à l’instinct musical de l’interprète. C’est par ce cheminement que Charles-Antoine Duflot se voit pousser dans une recherche approfondie de son propre cheminement artistique.

Si l’excellence de son dernier professeur a porté les dernières années d’études de Charles-Antoine Duflot, c’est aussi l’ensemble des exceptionnelles ressources de la Musikhochschule Lübeck qui est également à souligner. Il a ainsi pu rencontrer quelques fortes personnalités telles que Heime Müller (ex-ArtemisQuartett), Sabine Meyer, Konstanze Eickhorst, Konrad Elser, Hans-Jürgen Schnoor ...

« Troels Svane est un professeur tout particulièrement attentionné et extrêmement investi, prenant la pleine mesure de l’importance de son rôle pour l’avenir de ses élèves. Musicien passionné et professeur passionnant, il a su guider mes derniers pas d’étudiant à travers son expérience et ses connaissances musicales infinies »